arreter de fumer

Le laser anti-tabac

Une technique assez récente pour arrêter la cigarette est le laser anti-tabac. C’est une méthode High Tech basée sur le principe, comme son nom l’indique, d’un laser.

Comment fonctionne cette méthode ?

Peu connu en France mais très en vogue dans divers pays, le laser anti-tabac dérive de l’acupuncture, sous une forme haute technologie, appelée l’auriculothérapie. La méthode est indolore et promet des résultats rapides voire immédiats, alors que les scientifiques ne semblent pas être convaincus. Mais, est-il vraiment efficace en ce qui concerne le traitement contre la cigarette ?

laser anti tabac

Le laser pour arrêter définitivement la cigarette

Le traitement diffère de l’acupuncture par l’utilisation de rayons laser de faible intensité à la place des aiguilles. La micro-vibration engendrée stimule la sécrétion d’endorphines et d’opiacés par le cerveau sans que le patient ne souffre. L’intervention peut se faire en stimulant les points du pavillon de l’oreille qui sont reliés à divers organes et à des glandes.

Cela est également possible sur les zones de réflexologie situées dans la paume des mains et sur la plante des pieds. Avant d’intervenir au laser, les praticiens effectuent un test qui vérifie le taux de monoxyde de carbone dans les poumons du patient. A titre indicatif, l’intervention dure environ une heure.

Par ailleurs, les médecins stimulent artificiellement des points stratégiques de l’oreille, des points commandants la dépendance au tabac. Ils partent du principe que l’oreille externe communique avec toutes les parties du corps. Moins de 24 heures après l’application du laser, l’envie de fumer s’efface grâce au fait que toutes les terminaisons nerveuses aient été activées.

Le laser se substitue également au tabac en libérant des endorphines qui transmettent aux neurones l’information sur la nicotine. Il faut savoir que les micro-vibrations parviennent plus rapidement à l’hypophyse et à l’hypothalamus par l’oreille.

Avantages et inconvénients

Avant tout, cette technique est destinée à ceux qui veulent cesser de fumer sans avoir recours à des substances nicotiniques. Même devant l‘efficacité qu’affirme le laser anti-tabac, la prudence est de rigueur et seule la volonté du patient peut lui apporter la réussite. En général, après une heure de traitement, l’envie de fumer disparaît sans stress, indolore et sans effets secondaires. Avec un taux de réussite de 85 %, les effets du sevrage varient selon les personnes mais en général, ils durent quatre semaines. A titre d’information, le sevrage est le moment où le corps se débarrasse de la nicotine.

Cette technique est assez chère, mais elle est fonction de la fréquence du traitement et du tarif de chaque spécialiste. Ces dépenses sont néanmoins rentabilisées au bout de 2 à 3 mois de sevrage, si l’ont tient compte de la baisse des achats de tabac. La méthode au laser n’est pas encore très répandue en France et l’intervention est scientifiquement invalide.